Accueil    

 

      PAN!
programme 2013
 
 

Présentation 

2013 
Programme 

   

samedi 21 septembre

17h00
vernissage de l’exposition de Julien Sirjacq
Fragments du futur (a spectral recollection)

Lorsque Julien Sirjacq trouve, par hasard, les archives de Boris de Vinogradov (1929-2008), il décide de mettre en place un travail d’enquête, de «recollection» construit en partie comme une fiction à partir de ces archives fragmentaires. En s’occupant de la mémoire de ce musicien actif dans les années 70-80, le plasticien développe, au sein d’installations, de sérigraphies et d’éditions (dont certains documents sont prélevés au sein des fonds de l’IMEC), un réseau de réflexions sur les questions d’obsolescence technologique, de spectralisme, de nécrophonie, qui dessine une histoire transversale de la musique électro-acoustique et de la Maison de la Radio, rejoués de façon à générer un nouveau corpus de documents/oeuvres.
Exposition éphémère, uniquement pour PAN!

18h00
One Time
trio jazz
(France)

Jérémy Bruger Fender Rhodes / Thibault Renou contrebasse / Pascal Vigier batterie
Concert unique, comme le nom du groupe l’indique, pour le festival PAN! Le trio se retrouvera autour d’une «carte blanche» afin de revisiter l’histoire du jazz à travers des standards et des compositions originales. Du swing au be-bop, en passant par des morceaux plus funky ou free, One Time nous fera voyager dans les différents univers de cette grande musique...

19h00
Grandes Manoeuvres, Antoine Boute
(Belgique) poésie sonore, proposé par l’IMEC

Antoine Boute (1978) travaille à faire se chevaucher poésie (écrite, sonore, graphique), philosophie, performance et musique expérimentales, notamment en écrivant des livres, en réalisant des lectures/performances et en organisant des événements.
Il est l’auteur d’une dizaine de livres dont Cavales (Mix), Du toucher, essai sur Pierre Guyotat (publie.net), Brrr! Polars expérimentaux (Voix) et Tout Public (Les Petits Matins). Il fait des performances un peu partout en Belgique, France et Pays-Bas. Il programme le cycle des soirées BRUL aux Ateliers Claus à Bruxelles et le BOSLAWAAI, festival biohardcore dans la forêt de Soignes. Il est à l’origine du groupe Trio Perte Totale avec Mauro Pawlowski (dEUS) et JP De Gheest et fait des films avec la cinéaste Martine Doyen.

20h00
Nout variations (a spectral recollection) 2012-2013
(France/Suisse)

Laurent Bruttin clarinette basse / Étienne Bonhomme traitements électroniques / Julien Sirjacq diaporama - durée : 30 min.
Nout variations est un diaporama accompagné d’une variation de la pièce de Gérard Grisey Nout (1983). Les photographies furent prises au cours de voyages et de résidences en Europe, par Boris de Vinogradov. Cet homme, chef d’orchestre dans les années 70, fût un des co-fondateurs (avec Michaël Lévinas, Tristan Murail, Roger Tessier, Hugues Dufourt...) de l’ensemble musical appelé L’Itinéraire, qui consacra l’émergence de la musique spectrale. Nout variations présente une partie du travail d’enquête de Julien Sirjacq sous forme de pièce sonore pour clarinette basse, traitements électronique et diaporama.

21h00
Loïc Réchard Trio
jazz (France)

Loïc Réchard guitare / Ivan Réchard contrebasse / Laurent Lao batterie
Loïc Réchard, Ivan Réchard et Laurent Lao ont commencé à jouer ensemble au sein du groupe Polly Maggoo. Ils présentent un répertoire jazz mélangeant originaux et standards. Ils mettent en avant le plaisir de jouer et de partager.
Du jazz tout simplement.

22h00
carte blanche à Brice Bernier
danse (France)

Brice Bernier est une des figures incontournables de la danse hip-hop d’aujourd’hui et la compagnie KLP, dont il est co-fondateur, est reconnue aussi bien en Europe qu’aux Étas-Unis.
Sa recherche artistique l’amène à s’ouvrir à d’autres formes de danse et il a été notamment invité à travailler avec des chorégraphes contemporains tel que Rachid Ouramdane.
Le CJBN est donc ravi de lui proposer une carte blanche ; nous aurons la surprise d’une création particulière pour PAN! où la musique entre en mouvement.

23h00
FIRE!
free jazz (Suède)

Mats Gustafsson saxophone, Fender Rhodes, sons / Johan Berthling basse / Andreas Werliin batterie
Attention événement !
On connait Mats Gustafsson et sa fureur indomptable... Il présente ici son trio qu’il décrit comme une version distordue de la musique expérimentale contemporaine.
Des grands du free jazz européen donc : Mats Gustafsson, improvisateur, compositeur incontournable et membre du trio The Thing, Johan Berthling, membre fondateur du trio Tape, et Andreas Werliin, membre de Wildbirds & Peacedrums. Une déferlante suédoise pour du free jazz excité combiné à du rock garage, des sons électro-acoustiques. Un jazz psyché et hypnotique qui prend toute sa valeur en live.

 

dimanche 22 septembre

12h30
apéro & visite libre de l’abbaye d’Ardenne
Nous vous proposons une petite promenade pour découvrir ce lieu exceptionnel.

13h30
Coulisses de la danse
hip-hop (France)

en partenariat avec la MJC du Chemin Vert
A l’occasion de la venue de Brice Bernier, le Collectif Jazz de Basse-Normandie, en partenariat avec la MJC du Chemin Vert, a proposé aux jeunes danseurs de la Maison des Jeunes un temps de travail avec cette figure incontournable de la danse hip-hop.
Il ne s’agit pas forcement d’ateliers pédagogiques, mais plutôt de temps d’échange et de création entre Brice et les danseurs.
Ici, donc, un moment de partage avec le public où on entre dans les coulisses de la danse et de son énergie créatrice !

14h30
EP4
jazz moderne (France)

Éric Prost saxophone / Bruno Ruder piano / Basile Mouton contrebasse / Stéphane Foucher batterie
3 ans après l’enregistrement de leur premier album éponyme « EP4 », Éric Prost et ses acolytes nous reviennent avec un répertoire flambant neuf.
L’inventivité reste intacte et profite aux quatre partenaires plongés dans un bain lucide, intense et ludique. Façonnés par des parcours aussi riches que variés, EP4 nous emmène dans un univers profond où l’interactivité est le maître mot.
Nous sommes libres de tout faire si nous le faisons ensemble...

15h30
Potion et Chaudron
jeune public (France)

en partenariat avec le Théâtre du Champ Exquis
Francois-Xavier Malingre dramaturgie, mise en scène / Jérôme Bidaux lecture / Alexandra Mus violon
Du placard à balai tu sortiras, dans la calèche du crapaud tout poilu tu monteras, [à l’abbaye d’Ardenne] tu arriveras, la sorcière à l’entrée tu salueras, le mot de passe tu lui donneras : « le chat monte à l’échelle et dévore la limace ! ». Au fond du chaudron tu plongeras tes doigts, dans la maison des chimères ta place tu prendras, formule magique et potion infernale tu apprendras, le secret tu garderas, le gâteau magique tu avaleras, apprenti(e) sorcièr(e) tu repartiras...

15h30
1 salon, 2 music(iens)
(France)
Limité à 20 personnes!
Échange à la fin du concert autour d’un verre.
Sébastien Boisseau contrebasse / Manuel Adnot guitare
Sébastien Boisseau, contrebassiste majeur de la scène jazz et musiques improvisées européenne, présente un projet axé sur la proximité du son et le partage avec le public.
En faisant salon dans une petite pièce accueillante en compagnie d’un nombre restreint d’auditeurs, quelque part entre le salon littéraire et la réunion Tupperware, il propose avec le guitariste Manuel Adnot une forme légère et acoustique pour gommer certains clichés, découvrir l’art de jouer avec l’instant et surtout aller là où on ne les entend pas.

16h30
Urban Pipes
solo de cornemuse (France)

Erwan Keravec cornemuse
Urban Pipes est une utopie dont le but est de montrer que la cornemuse est un instrument universel. Imaginer une musique pour cornemuse solo qui n’évoque pas son origine culturelle.
Ou encore et surtout imaginer une musique qui ne soit que de la musique, qu’elle n’ait aucune autre fonction que celle d’être écoutée.
Mélodique ou non, écrit ou improvisé, Urban Pipes donne à entendre ce que peut être un musicien traditionnel aujourd’hui : respectueux de son héritage et en recherche de nouvelle musique.

17h30
Slavin/Eldh/Lillinger Trio
jazz contemporain (Allemagne)

Wanja Slavin saxophone / Petter Eldh basse / Christian Lillinger batterie
«Nous voulons désorienter le public et donner au jazz mainstream une alternative» disent-ils. Avec le vocabulaire étendu de ce trio, tout est possible, rien n’est tabou. Lillinger mêle complexité rythmique et profondeur de jeu. Slavin se déplace en électron libre au travers de toutes les dimensions. Eldh est un iceberg avec une capacité incroyable de connecter l’harmonie avec le rythme. La musique de ce groupe devient toujours plus évidente et libérée au fur et à mesure des écoutes. Ayant déjà croisé des artistes tels Kenny Wheeler, Médéric Collignon ou encore le grand Joachim Kuhn, le trio offrira un jazz rythmé, mélodique et débridé où le lyrisme et la liberté resteront la ligne directrice.
A ne manquer sous aucun prétexte !

 

Accueil    
accueil sommaire haut de page