Accueil    

 

      Zénith de Caen
La Nuit du Blues 2012
 
Accueil 
cliché Dominique Schreckling 
 
Présentation
 

 
 
 
 
 
 
 

    La 17ème Nuit du Blues a lieu le 23 mars 2012, avec :
  • Westbound
     
    "
    Sous l’impulsion de Laurent Choubrac, leader du groupe de blues caennais « Caps and hat », Westbound est né de l'envie de réinventer une musique explorant blues, jazz et folk-rock.

    Aux côtés de Laurent (chant, guitare), trois musiciens issus de Caps and Hats ou de Midwest complètent la formation : Marc Mitou (batterie, percussions), Didier Fleury (guitare) et Thierry Thomas (basse). On peut déjà découvrir toute la sensibilité et l'originalité de leur jeu à l'écoute de leur premier album, « Painted signs », sorti en mai 2010."
     
     

  • Roland Tchakounté
     
    "Roland Tchakounté débutera, comme beaucoup d'autres, en s'attaquant au répertoire des James Brown, Jimi Hendrix ou encore Wilson Picket.

    Fraichement débarqué de son Cameroun natal, il s'installera en France, y fondera son premier groupe et troquera la basse pour la guitare électrique. Il fera déjà une apparition au festival Blues sur Seine. Mais ce n'est que quelques années plus tard, en 2002, que le déclic se fera, en entendant John Lee Hooker. A l'instar de son autre maître, le malien Ali Farka Touré, Roland chante désormais dans son dialecte maternel - le bamiléké - et s'accompagne d'une guitare acoustique.

    Quatre albums plus tard, notre griot s'est imposé sur le circuit du blues, jouant sur toutes les scènes de Cognac à Chicago, faisant des détours par l'Afrique et l'Asie. Comme les pionniers du blues, il raconte la tragédie humaine et africaine, et explore les couloirs sombres de sa propre existence. Et pourtant, sa musique traduit son profond désir de croire en l'Homme. Roland s'est attaché les services de deux musiciens hors pairs. Mick Ravassat vient parsemer de riffs électriques l'acoustique du leader. La couleur rythmique est apportée par les percussions de Mathias Bernheim. A Caen le bassiste Laurent Legall viendra compléter le trio. A écouter son dernier CD (2010) Blues menessen (« Blues de nègre »).."
     
     

  • Shemekia Copeland
     
    "
    Née en 1979 à New-York, Shemekia connaitra très tôt la scène grâce à son père, le regretté guitariste texan Johnny Clide Copeland qui, le premier, croira en elle et en sa voix. Mais elle saura rapidement sortir de l'ombre paternelle et même brûler les étapes.

    A 19 ans, son premier album sort chez Alligator. Les suivants seront produits par Dr John ou Steve Cropper ! Héritière de la riche tradition des divas soul comme Ruth Brown, Etta James et Koko Taylor, Shemekia met sa voix puissante et explosive au service d'un répertoire blues électrique faisant quelques concessions au funk ou à la soul tout en restant loyale à ses racines.

    Son dernier CD Never Going Back sorti chez Telarc en 2009, sans doute moins sauvage et plus lisse, montre une nouvelle inflexion dans son itinéraire artistique. Mais qu'on se rassure, la rage qui l’habite sur scène est intacte ! Shemekia sera accompagnée de sa formation américaine, centrée sur le fidèle Arthur Neilson à la guitare. Venu de New York, cet autre monstre de scène et de studio, protégé de Popa Chubby, mène en parallèle une carrière solo. Kenneth Scandlyn (2è guitare), Jeremy W.Baum (claviers), Kevin Jenkins (basse) et Morris Schonhom (batterie).."
     

 

Accueil    
accueil sommaire haut de page