Jean-Benoît Culot

groupes

Quintet Love Songs

Thierry Lhiver trombone

Eric Prost sax ténor

François Chesnel piano

Thibault Renou contrebasse

Jean-Benoît Culot batterie

Le nouveau groupe de Jean-Benoît Culot s'inscrit dans la tradition des grands quintets de l'histoire du jazz : Miles Davis, Donald Byrd, Art Blakey/ Wayne Shorter, etc. Les musiciens de ce quintet ont également une affection toute particulière pour les chansons d'amour (standards de Broadway, "Love songs" : patrimoine magnifique et inépuisable qu'ils arrangent et réinterprètent à leur guise...) Cependant leur répertoire est à présent presque exclusivement constitué de compositions originales qui s'inspirent largement de toutes ces influences, tout en laissant une grande part à la personnalité musicale de chacun. Amis et collègues de longue date, leur musique se définit avant tout par un véritable son de groupe, un plaisir de jouer ensemble manifeste et communicatif. En somme un jazz vivant, actuel, sensible et jubilatoire…

Jean-Benoît Culot retrousse ses manches et cherche toutes les opportunités pour jouer, jouer et jouer encore. Il a toujours vécu ainsi, plusieurs existences simultanées entre la peinture, la médecine, la musique, l'animation d'ateliers (Caen Jazz Action...), la recherche de concerrts et la concrétisation de ses projets sur le label Art Vivant dans des journées qui n'ont que 24 heures : pas une minute n'est perdue mais il est toujours disponible pour prendre le temps de parler et de vivre... À Caen, ses copains musiciens se demandent toujours comment il fait pour poser sa batterie dans autant de lieux parfois improbables et rassembler les instrumentistes qui vont autour, pour l'amour du jazz

Eric Prost est l'un des saxophonistes du Collectif Mu, mais aussi le leader du groupe Loops, dont on se rappelle le fameux cd Get High avec Steve Grossman. Enfin, Prost a été le saxophoniste du quartet de Christian Vander où il excellait dans des interprétations viriles et suantes de Coltrane. Eric Prost est un saxophoniste respectueux de la tradition. Il a aussi fondé le Eric prost quartet.

Thierry Lhiver "J'étais un musicien classique au départ et jouais dans l'orchestre de Caen. Je suis tombé sur le jazz par hasard. J'ai laissé tomber le classique, je suis parti en tournée avec Paris-Barcelone un peu partout en Europe. On a fait des tournées avec des grands comme Teddy Edwards, écumé les festivals comme Jazz à Vienne, Marciac. Ensuite, j'ai fait le choix de l'enseignement et je suis responsable du département jazz au Conservatoire (CNR de Caen)"

François Chesnel est sollicité, aussi bien en musique classique que dans les musiques improvisées. Médailles d'or de jazz et d'histoire de la musique, il joue et compose dans de nombreuses formations : Kurt Weill Project, Verona, Renza-Bô, Jean-Benoît Culot quintet, Antoine Simoni trio, Richard Foy quintet, Bulgara Project... ainsi que dans des groupes de musique de chambre.

Thibault Renou étudie le jazz au conservatoire de Caen, puis à Bruxelles : il commence à jouer avec Jean-Benoît Culot au sein du trio Bird Live puis avec le quintet Five. Il joue aujourd'hui avec les plus "grands" : Gaël Horellou, Fred Pasqua, Max Fougères, Hiroshi Murayama... et dirige le Bibendum Big Band depuis décembre 2011.

Projet Liebman

Jean-Benoît Culot et Dave Liebman se connaissent depuis maintenant 20 ans... Première rencontre avec Papaq percussion, ils enregistrent un live et se produisent à Vannes et Caen :

Papaq - Aventures publiques (1995)
Papaq - Rencontres (1997)

Papaq : Blues dans le décor

Papaq : The Drum Thing

Papaq : Soleil bleu

Le 6 décembre 2011 Jean Benoît et Dave se retrouvent au Sunside au cours d'un concert Vandojam... Le courant passe.

En février 2012 Jean-Benoît décide d'inviter Dave à se joindre à son quintet Love Songs. Après écoute des deux derniers disques du groupe "Doxa live" et "Doxa studio ", Dave accepte enthousiaste : "The band is very good"

Love Songs quintet : Un homme pressé

2013/2014 :
Projet de résidence à Coutances, concerts à Coutances et Caen et enregistrement d'un disque "Love songs 6tet" sur des compositions du groupe.
 

Voir le site officiel de Dave Liebman

Extraits

Un homme pressé

Chez Daniel

Huit (à Dominique Pardo)

Something Cute

No game (à Nicolas Guillemet)

La femme des sables

Ici, des extraits à écouter, ainsi qu'une chronique de concert, sur le site de Jazz à Ramatuelle

L'escalet (Doxa - Studio)

Rumba Corbera (Doxa - Studio)

The chimist (Doxa - Studio)

Un homme pressé (Doxa - Studio)

Doxa (Doxa - Live)

L'escalet (Doxa - Live)

Discographie

Love Songs
Doxa - Live au Chat Vert
2011
Love Songs
Doxa - Studio
2011
Love Songs
La femme des sables
2010
Love Songs
Live Caen-Mâcon
2009
 

Photos

photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Pascal Dérathé photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult photo : Yann Renoult Thibault Renou Thierry Lhiver / Jean-Benoît Culot Jean-Benoît Culot Thierry Lhiver Thierry Lhiver / Jean-Eudes Saulignac-Lecomte François Chesnel Jean-Eudes Saulignac-Lecomte / François Chesnel François Chesnel Love Songs quintet François Chesnel Jean-Benoît Culot Thierry Lhiver Thibault Renou Thierry Lhiver Jean-Benoît Culot François Chesnel Thibault Renou Thierry Lhiver Jean-Benoît Culot Jean-Benoît Culot Eric Prost Eric Prost Eric Prost Thierry Lhiver

Vidéos

Presse

site Musicologie.org
21 décembre 2012

[...] « DOXA » studio vient juste de sortir, ainsi que « DOXA » live au Chat Vert (ARVI 034), enregistré un mois plus tard, en juillet 2011, à Rouen, comme une relecture jumelle du précédent (tout juste un morceau et une couleur de pochette de différence), à la fois singulière et complémentaire [...]

Alain Lambert
lire l'article complet sur le site Musicologie.org
 

Etoile Culture Jazz 2011


Certes, ce sont 2 disques mais ils sont jumeaux et inséparables ! [...] Un choix basé sur l’écoute des disques mais aussi, pour partie, sur la rencontre de ces musiciens et formations en concert. Le disque et le "live" sont souvent interdépendants.
Sélectionné par Denise Giard
 

Jazz Magazine/Jazzman n°631
novembre 2011

Ne vous méprenez pas, "Love Songs" n'annonce pas des albums de chansons (même si les ballades y sont à l'honneur) mais c'est tout simplement l'orchestre du batteur Jean-Benoît Culot qui a réuni autour de lui trois autres musiciens normands et le saxophoniste Eric Prost. Si la formule de ce quintette est proche de celle des célèbres formations des années 50 et 60 (à ceci près que le trombone y remplace la trompette), le répertoir y est bien différent puisqu'on ne nous présente ici que des compositions originales, dans un style qui allie avec pertinence les fondamentaux de la tradition à une esthétique d'aujourd'hui. A un morceau près, les deux CD proposent le même répertoire, d'abord enregistré en studio, puis en concert dans des versions plus longues (l'amateur prendra plaisir à comparer les deux). Pour notre part, avouons une préférence pour le CD live, qui offre une musique beaucoup plus énergique permettant aux trois principaux solistes de s'exprimer sans retenue. Nous connaissions déjà le talent d'Eric Prost, ténor post-shorterien, mais nous découvrons avec nbonheur le pianiste François Chesnel et l'excellent trombone Thierry Lhiver. Avec une rythmique "qui pousse" mais qui sait aussi se faire légère, voilà un orchestre qui a un véritable son collectif (le plaisir de jouer ensemble n'y est pas pour rien) et qui montre bien la vitalité de la scène jazz en province.

Philippe Vincent
 

Le quintet "Love Songs" de Jean-Benoît Culot
octobre 2011
voir l'article original ici

Il y a différentes manières de vivre le jazz quand on est un musicien expérimenté. On peut attendre que les bonnes fées reconnaissent votre infini talent et vous proposent les contrats en or massif que vous méritez... Bonne chance alors : vous risquez d’attendre longtemps et de déprimer irrémédiablement !
Jean-Benoît Culot a choisi une autre voie : il retrousse ses manches et cherche toutes les opportunités pour jouer, jouer et jouer encore. Il a toujours vécu ainsi, plusieurs existences simultanées entre la peinture, la médecine, la musique, l’animation d’ateliers (Caen Jazz Action...) la recherche de concerts et la concrétisation de ses projets sur le label Art Vivant dans des journées qui n’ont que 24 heures : pas une minute n’est perdue mais il est toujours disponibles pour prendre le temps de parler et de vivre...
À Caen, ses copains musiciens se demandent toujours comment il fait pour poser sa batterie dans autant de lieux parfois improbables et rassembler les instrumentistes qui vont autour, pour l’amour du jazz.

Car c’est bien d’amour qu’il s’agit, pour la musique qui pulse, qui swingue, qui donne de l’émotion sans "prendre la tête" en échange de toute l’énergie dépensée pour en arriver là. Une histoire d’amitié aussi, bien au-delà du copinage. Des relations fortes sur le plan humain et artistique qui unissent de longue date le batteur au saxophoniste lyonnais Éric Prost, au tromboniste Thierry Lhiver, au pianiste François Chesnel et au contrebassiste Thibault Renou.

C’est cela qui fait la force de ce quintet "Love Songs" dont paraissent simultanément deux disques jumeaux qui portent les mêmes codes génétiques, ou presque (à une plage près) mais bien différents. La force intérieure de l’un (en studio) s’extériorise chez l’autre, dans le cadre d’un club rouennais. Complémentaires et inséparables (bien que disponibles séparément).

Un premier constat : le répertoire de "Doxa" est constitué entièrement de compositions originales de la plume du batteur mais aussi du fin mélodiste qu’est François Chesnel (magnifique Japanese Song !), d’Éric Prost (The Chemist) et la fine allusion philosophique de Thibault Renou (La Doxa). Aucun standard pour donner des repères stylistiques ou affectifs mais le jeu des membres du quintet est suffisamment riche et imprégné de la pratique du répertoire pour qu’on se passe de ces jalons.

Notre préférence ira peut-être au disque en studio, celui qui met le plus en valeur la qualité des compositions et place les solistes dans un contexte qui nécessite plus de concentration et de concision que le live en club. Les ensembles trombone-saxophone sonnent remarquablement, avec beaucoup de profondeur, portés par le jeu de piano aérien, inspiré, subtil de François Chesnel qui continue de s’affirmer comme un des pianistes les plus passionnants du moment. La rythmique Culot-Renou est impeccable : inventive, incisive, relançant les solistes sans relâche. Souvent "survolté" [1] en présence du public, Jean-Benoît Culot prouve en studio qu’il est sans cesse à l’écoute pour que le flux d’énergie qui passe dans la musique ne faiblisse pas. Pour autant, ces deux disques ne sont jamais étouffants : le choix des compositions et leur interprétation laissent des respirations, crée des espaces de sérénité. En cela, encore, ces disques sont des réussites.

Un coup de chapeau, enfin, à Stéphane Barthod, le sixième homme de ce projet. C’est lui qui a pris en charge la réalisation des pochettes simples et sobres qui contribuent à donner une identité à ces deux disques. Observateur attentif de la vie du jazz à Caen à travers son site (www.jazzcaen.com), il valorise également le travail des musiciens qui font que la capitale bas-normande est un pôle si actif de la vie du jazz en France. Un bel exemple d’engagement !

Thierry Giard, Culture Jazz
 

Jean-Benoît Culot quintet : " Love Songs" aux 101 Marches
dimanche 25 septembre 2011

Le JB est un être très bien organisé. Il organise ses tournées un an à l'avance. Une star "américaine", en plus simple. Pour cette rentrée, il écume nos contrées avec une paire de nouveaux CD dans ses bagages : "Doxa en studio" et "Doxa en live au Chat Vert", un joli club de Rouen.
Après être passé chez Ezio, à l'Auberge de Presle la veille, le voici aux 101 Marches, étape lyonnaise obligatoire de tout groupe de jazz qui se respecte. On retrouve avec un vrai plaisir la fine équipe emmenée par le batteur "Dr Love" aka Jean-Benoît Culot, "intermittent de la médecine" comme il aime à se décrire. A ses côtés le même peloton rodé et performant. Thibault Renou à la contrebasse, François Chesnel au piano, Eric Prost au ténor et le géantissime Thierry Lhiver au trombone et aussi au scat !
Un disque abouti, avec des compositions de JB, d'Eric, de Thibault et de François. Tout en finesse et douceur. Le lancement de ces deux CD est prévu ce mardi au Hot-Club de Lyon... alors il faudra vraiment trouver un bon motif pour ne pas y être, car l'avant-goût entendu chez Bruno Crevat nous donne très envie d'y retourner

Pascal Derathé
 

Love Songs quintet (Jean-Benoît Culot) à la Clef de Voûte à Lyon
vendredi 1er octobre 2010

Heureusement, les week-end se suivent et ne se ressemblent pas ! Ce vendredi après midi, quelques brins de soleils ont réchauffé nos villes et à la Croix-Rousse, une bonne humeur communicative a réjouit les musiciens et le public (international ce soir) de la Clef de Voûte. Il faut dire que le Club de la bonne humeur - et du jazz - y est allé...au Culot ! Jean-Benoît au goupillon, au tambour et à la baguette, nous enseigne un sacré catéchisme : les départements, chefs lieux de cantons, histoire d'illustrer avec humour les lieux et date de naissance de son équipe de "jazz lovers" : François Chesnel (piano et compositions), Thierry Lhiver au trombone, Thibault Renou à la contrebasse et l'excellentissime Eric Prost que nous avons pas mal écouté ces derniers temps (avec Alfio Origlio ou le big-band de l'Œuf au Péristyle ou encore dans des jam-sessions...) mais toujours avec un plaisir renouvelé.
Et comme l'humour ne saurait nuire au talent, nous pouvons certifier que la douceur, la rondeur du son du Love songs quintet s'épanouit étonnement avec une vitalité et un dynamisme, une tonicité qui tient pour une bonne part à l'enthousiasme du leader. Comment peut-on jouer aussi vivant et vibrant tout en donnant le sentiment de tisser de la soie ? Je n'en sais rien. La mémoire des canuts peut-être, plus sûrement le rodage dû à une saison bien remplie, la justesse du trombone et du sax ténor dans les thèmes à deux voix ou à l'unisson (quel velours !) la délicatesse du toucher au piano et la discrétion efficace de la basse...
C'est ainsi que nous avons pu entendre quelques beaux thèmes : Swinging at the Haven (Ellis Marsalis) et dès le premier thème Jean-Benoît pousse et drive : il y a du Jimmy Cobb dans ses suspensions et ses ellipses) Something Cute de Lee Morgan (des 4/4 d'acrobates), ou Ocean de Walt Weiskopf (on aime bien les fins un peu grinçantes et cocasses dans ce quintet !) mais surtout des compositions personnelles comme Triste mais pas trop, San Mari, Un Homme pressé de Jean-Benoît et François (c'est parfois beau comme du Benny Golson), ou encore du pianiste : Mr Hello (tonique et bop), la Tristesse du roi (hommage très doux au coloriste Matisse). Et puis d'Eric Prost : Tchoune (un CD gratuit du quintet pour qui devine la signification de ce titre énigmatique : un indice : ça swingue un peu latin parfois), Chez Daniel (bouchon qu'aime Eric : et Un, rue Belfort !). Un peu de Marc Copland semble-t-il dans l'introduction de Huit. C'est La Femme des sables hommage de JB à sa femme (belle introduction de François au piano avec des couleurs plus qu'originales, un tempo de bossa où Eric nous donne l'émotion et la lyre de Stan Getz), qui nous a sans doute le plus touché : une fin majestueuse, en forme d'hymne...Et l'Escalet aussi, une histoire de plage, de couleur de peinture...! Étonnant : le public oscille entre le ravissement (l'écoute est parfois si profonde qu'on oublie d'applaudir, ou qu'on ne souhaite pas troubler l'équilibre de la musique et du silence) et l'enthousiasme que procure le rythme : comme quoi, swing, bop et douceur peuvent faire un beau mariage. Et une belle soirée !

Bernard Otternaud
 

Love Songs , le quintet de JB Culot à la Soupe au Choux, à Grenoble (38)
Jazz Rhône-Alpes, mardi 28 septembre 2010

On avait fini la semaine avec le quintet de JB Culot, on les retrouve à la Soupe au Choux de Grenoble. Le public est clairsemé et il faut tout le savoir-faire de Jean-Benoît Culot ("Docteur Love") pour chauffer la salle avec son numéro bien rodé de présentation des musiciens (les "lovers") et de questions-réponses relatives aux départements français. Parfait pour créer de la proximité. La glace ayant fondu place à la musique, à de la bonne. On retrouve le répertoire de "Love Songs", des compositions de JB Culot ou du pianiste François Chesnel. Huit parfait pour ouvrir les "hostilités" avec des dialogues bien denses entre le sax d'Eric Prost et le trombone de Thierry Lhiver. Ces deux là s'entendent à merveille et jouent à l'unisson. Assis sur son tabouret, Jean-Benoît Culot, joue pleinement son rôle de leader et dirige ses troupes "à la baguette" (facile !) et à la voix. Passeront San Marti, Swingin' at the haven d'Ellis Marsalis (que nous avions improprement attribué à Art Blakey lors d'une chronique précédente)... et La tristesse du Roi, magnifique ballade de François Chesnel, qui se pose comme un compositeur doué d'une belle sensibilité.
Au cours du concert on fera un tour Chez Daniel, compo d'Eric pour son pote restaurateur à la Croix-Rousse, où l'on mange "du bon gras avec des patates" ...et que nous vous recommandons.
Le concert se termine sur Ocean de Walt Weiskopf. Belle interprétation qui achève d'emballer le public.

Pascal Derathé
 

Concert à Cogolin
Var Matin, mardi 28 septembre 2010

Samedi soir à Cogolin, le jazz club a entamé sa saison en douceur avec le quintet du batteur Jean Benoît Culot. « Du cocooning avant l’automne » a annoncé avant le concert Denis Antoine l’organisateur. « On est vraiment bien à Cogolin  », a poursuivit le musicien, après le premier morceau devant les cent cinquante personnes installées en contre bas de la scène, salle Morin des maures. Femmes je vous aime ; le musicien avait promis que son groupe « Love songs » jouerait un jazz mélodieux ; promesse tenue avec l’interprétation d’une vingtaine de compositions ou reprises revisitées par le velours du trombone (de Thierry Lhiver), la souplesse de la contrebasse (de Thibault Renou), la délicatesse du pianiste (François Chesnel), ou le calme de la batterie (de Jean Benoit Culot). Autant de mélodies d’amour matures pour rendre hommage à leurs femmes. « Nous les musiciens nous ne sommes pas souvent à la maison », a rappelé Jean Benoit Culot. De ce jazz moelleux s’est finalement dégagée une très grande énergie reçue avec bonheur par le public, amateur de qualité.

Françoise Balet
 

Concert à Nîmes salle Piantaos
Le Jazz est là, vendredi 24 septembre 2010

La formation dirigée par Jean-Benoît Culot nous a plongés d'emblée dans l'ambiance des grands quintet de l'histoire du jazz. Ça joue, ça swingue, les thèmes très variés s'enchaînent (compositions ou standards), tous pleins de vitalité, sans relâche jusqu'à la fin que le public cherche à retarder à chaque fois. Un vrai quintet dans lequel chaque musicien affiche son plaisir de créer une musique où se mêlent rythmes, émotions, un brin de nostalgie, de l'humour. Tout le monde sort ravi ! Une vraie soirée jazz-club. Quel bonheur d'avoir 2 CD à écouter en attendant de les recroiser sur leur route.

Patrice Goujon,
président de l'Association Le Jazz Est Là
 

Jean Benoît Culot à la saison musicale, à Hérouville Saint Clair (14)
Ouest France, lundi 8 mars 2010

À l'occasion de Focus jazz, un mois de jazz en Basse Normandie, la saison musicale d'Hérouville avait donné " carte blanche" à Jean benoît Culot pour une soirée non stop. […]
Dans la deuxième partie, "Love songs 5tet" a emporté la salle dans un jazz plein d'émotion et de poésie. Avec François Chesnel au piano; Eric Prost au sax ténor; Thierry Lhiver au trombone; Thibault Renou à la contrebasse et Jean benoît Culot à la batterie. Un vrai moment de bonheur pour le public du théâtre d'Hérouville.

Monique Folliot
 

Concert au Knock à Rennes
juin 2009

Je me permets ce mail pour dire que je me passe Love songs en boucle depuis hier, j'ai aimé votre prestation au Knock mais j'aime encore plus le disque ! La rondeur des interprétations, la justesse du jeu, et l'énergie que vous déployez sont un pur plaisir d'écoute, c'est cette musique que j'aime car on y sent l'humanité, alors merci !!! Bonne continuation !!!

Céline Benabes, comédienne et musicienne
 

Concert à Jersey
vendredi 28 novembre 2008

Je voulais adresser au groupe en son entier un GRAND merci pour cette soirée vendredi qui a été excellente. Je pense vraiment que tout le monde a apprécié et j’ai reçu des emails ce matin pour vous remercier ! Franchement, le concert était de qualité et était présenté avec talent et humour.
J’espère tous vous revoir au festival de jazz de Jersey en septembre.

Aurélie Leroy , directrice de la maison de Normandie à Jersey
 

Concerts passés

2014
 
 
27 mars Théâtre de Lisieux (14), avec Dave Liebman
28 mars TMC de Coutances (50), avec Dave Liebman
30 mars Le Sunside à Paris (75), avec Dave Liebman
  
  
 
2013
 
 
21 mars Salle du Pavillon à Falaise (14)
22 mars El Camino à Caen (14)
  
  
 
2012
 
 
3 février Le Chat Vert à Rouen (76) : sortie cd
4 février Le Chat Vert à Rouen (76) : sortie cd
7 février Théâtre de Lisieux (14) : sortie cd
24 juillet Le Macadam Jazz à Périgueux (24)
25 juillet Montpellier Jazz Festival (34)
26 juillet Art'Pêche, Chez Atila à Romans sur Isère (06)
27 juillet Le prolé à Nîmes (30)
29 septembre
Retransmission sur France Musique
du concert du 25 juillet au festival de Montpellier
 
  
 
2011
 
 
6 janvier La Poterne à Caen (14)
7 janvier Le Bistrot du Palais à Caen (14)
22 avril Le Bistrot du Palais à Caen (14)
du 26 au 28 avril Studio Melody Music à Caen (14) : enregistrement CD
27 avril La Caravelle à St Malo (35)
8 juillet Les Terrasses Musicales à Bernières sur Mer (14)
9 juillet Le Chat Vert à Rouen (76) : enregistrement CD live
10 juillet La Fabrique à Lion sur Mer (14)
8 septembre Autour de midi...minuit à Paris (75) : sortie cd
9 septembre Autour de midi...minuit à Paris (75) : sortie cd
23 septembre Le jazz est là à Nimes (30) : sortie cd
24 septembre Chez Esio à Presles (38) : sortie cd
25 septembre Les 101 marches à Lyon (69) : sortie cd
27 septembre Le Hot Club à Lyon (69) : sortie cd
28 septembre La Soupe aux Choux à Grenoble (38) : sortie cd
8 octobre El Camino à Caen, Minifest (14) : sortie cd
 
 
 
2010
 
 
22 janvier Autour de midi minuit à Paris (75)
23 janvier Autour de midi minuit à Paris (75)
31 janvier 101 marches à Lyon (69)
3 février Hot club de Lyon (69)
4 février Cassoulet, Whisky, pingpong à Lyon (69)
5 février le Périscope à Lyon (69)
5 mars Théâtre d'Hérouville (14) enreg. cd live
20 mars Théâtre d'Avranches (50)
25 mars le Carnet de route à Alençon (61)
26 mars les Unelles à Coutances (50) hommage à Miles Davis
15 mai festival de jazz de Bergerac (24)
23 septembre jazz à Perol (34)
24 septembre jazz à Nîmes (30)
25 septembre jazz à Cogolin (83)
26 septembre 101 marches à Lyon (69)
28 septembre La Soupe aux choux à Grenoble (38)
30 septembre la Crèche à Lyon (69)
1er octobre la Clef de voûte à Lyon (69)
2 octobre Chez Danielà Lyon (69)
2 octobre l'Agend'art à Lyon (69)
3 octobre l'Agend'art à Lyon (69)
 
 
 
2009
 
 
30 janvier Hôtel dieu à Valognes (50)
31 janvier Festival de jazz de Ouistreham (14)
16 avril le Thyr'oir à Ploermel (56)
17 avril le Knock à Rennes (35)
18 avril Paddy anniversaire à Plouer sur Rance (22)
16 mai Jazz en pays Risle Charenton (27)
12 juin Hommage à Miles Davis à Bayeux (14)
30 juillet Caen soir d'été (14) Hommage à Miles Davis
31 juillet les Terrasses musicales à Bernieres sur mer (14)
1er août la Vale à Blainville sur mer (50)
2 août la Fabrique à Lion sur mer (14)
15 août festival de Jazz à Langourla (22)
16 août festival de Jazz à Langourla (22)
19 novembre le Thyr'oir à Ploermel (56)
20 novembre le Knock à Rennes (35)
21 novembre Plouer in jazz (22)
 
 
 
2008
 
 
5 juillet festival de jazz de Gomené (22)
8 août les Terrasses musicales de Bernières/mer (14)
5 septembre le Dreamers à Lisieux (14)
1er novembre Crescent à Mâcon (71) enreg. cd live
2 novembre Crescent à Mâcon (71) enreg. cd live
26 novembre Carnets de route à Alençon (61)
28 novembre Festival de jazz de st Helier à Jersey
29 novembre Café des bricoles à Rennes (35)
10 décembre la Poterne à Caen (14)
11 décembre Jazz café au Théâtre de Caen (14) enreg. cd live
 
 
 

 
haut de page 

retour à la liste des formations 

accueil | biographie | groupes | disques | peintures | concerts
Minifest | La Cale | La Poterne | El Camino | Arts Vivants | contact | acheter un CD
 
site réalisé par Stéphane Barthod