Accueil        

 

2 juillet 2003 
dernière mise à jour :
jeudi 3 à 21h30
 
    Journée d'action des
professionnels du spectacle
 

 

   

Mercredi 2 juillet à 10h30, les professionnels du spectacles bas-normands se sont retrouvés sur l'esplanade du théâtre municipal de Caen. Après s'être symboliquement bâillonnés et attachés les mains, ils se sont dirigés vers la mairie au son des tambours, afin de rencontrer l'un des représentants de  madame Le Brethon, maire de Caen. Cette dernière siégeant à l'Assemblée Nationale, un rendez-vous a été prévu avec elle lors de l'Assemblée Générale du vendredi 4.

À 14h00, tout le monde avait rendez-vous au CDN. De là, les intermittents se sont dirigés vers la Direction Régionale du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle pour rencontrer son directeur, monsieur Champagnac, afin de lui exprimer clairement leurs revendications et de joindre directement le ministère au téléphone. Le ministre n'étant pas là, c'est à monsieur Calvet, conseiller technique de François Fillon, qu'ils ont eu affaire. Ils ont pu lui expliquer précisément en quoi le protocole d'accord du 27 juin est inacceptable et quelles sont les attentes des professionnels du spectacle, mettant en évidence que si le protocole était ratifié, le durcissement du mouvement serait inévitable.

Les spectacles annulés

De nombreux concerts et manifestations sont dores et déjà annulés ou seront perturbés. En ce qui concerne plus particulièrement le jazz en Basse-Normandie, notez bien :

  • Les prochains concerts du Camion Jazz (début juillet) ne seront pas joués. En revanche, les musiciens seront présents sur place pour rencontrer le public, discuter avec lui et lui expliquer les raisons de la grève.
     

  • Pour la première fois depuis sa création, le stage d'été du Caen Jazz Action est annulé.

Voir aussi

Infos pratiques :

 

 

Accueil    
accueil sommaire haut de page