Accueil        

 

1er juillet 2003      Les intermittents 
votent la grève
 

 
assemblée générale des 
 professionnels du spectacle 
 au CDN 

   

Vendredi 27 juin à 18 heures, plus d'une centaine d'intermittents du spectacle ont commencé l'occupation du théâtre de Caen pour protester contre le protocole d'accord modifiant leur régime spécifique d'assurance-chômage (voir la lettre ouverte des intermittents de Basse-Normandie). Lundi 30, à 6 heures du matin, ils en étaient délogés "en douceur" par la police qui a procédé à 126 (!) interpellations, 13 autres personnes ayant été arrêtées dans la nuit et placées en garde à vue.

Vote de la grève

Suite à cela, les intermittents ont été accueillis par le CDN à Hérouville Saint Clair. Mardi soir (1er juillet) a eu lieu une Assemblée Générale lors de laquelle a été votée la grève générale (plus d'une centaine de votes "pour", 6 "contre" et 21 abstentions). Lors des discussions précédent le vote, il a été notamment rappelé que le simple fait de réduire à 10 mois au lieu de 12 la période pendant laquelle les intermittents doivent effectuer 507 heures rémunérées (ce qui, rappelons-le, représente un nombre d'heures travaillées beaucoup plus important) rendait l'accord absolument inacceptable, d'autant plus que la durée d'indemnisation, elle, serait au contraire réduite en passant de 12 à 8 mois. Si l'on fait le calcul, tous les artistes effectuant actuellement entre 507 heures et 608 heures rémunérées par an se retrouveraient tout bonnement bannis du régime de l'intermittence dont ils bénéficiaient jusqu'alors ! 

Voir aussi

Infos pratiques :

 

 

Accueil    
accueil sommaire haut de page